Calendrier
<<  Avril 2020  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
    1  2
  6  7  8  9101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
Espace adhérent-e-s



Dernières infos

Articles populaires

[Tract] Rassemblement pour le logement

RASSEMBLEMENT POUR LE LOGEMENT

Samedi 24 mars, 14h30


face au 147 rue Cardinet (Paris 17ème)

 

Un logement : un droit et une priorité nationale !

Avec Frédérique LAIZET,n cazndidate sur la 3è circonscription, Aurélien BIARD, suppléant et Fabien DOS SANTOS candidate sur la 4è circonscription pour Front de Gauche aux législatives

 

Nous ferons à nouveau du logement
un droit et une priorité nationale.

A cause de la crise et de la bulle immobilière,
les conditions de logement de nos concitoyens
se dégradent.
Le logement locatif social devra être reconnu
comme le logement universel accessible à tous.
Pour cela, nous abrogerons la loi Boutin (Molle)
et toutes les aides nancières au logement
spéculatif privé.
Nous engagerons un plan d'urgence de
construction de 200.000 logements publics
sociaux par an pendant 5 ans
comprenant un volet
spécique de logements étudiants et pour les jeunes.
Nous interdirons les expulsions locatives de
toute personne ou famille en diculté économique
et sociale.
Nous garantirons et renforcerons les
moyens de l' hébergement d' urgence.
Nous revaloriserons l' APL
en supprimant
le mois de carence, son caractère rétroactif et en
indexant le forfait charges sur l'évolution réelle de
celles-ci.
Pour favoriser l'accès au logement dans le parc privé,
nous supprimerons la caution.
Nous bloquerons les loyers dans le public
et encadrerons leur évolution dans le privé
par le plafonnement
des prix à la vente et à la location.
Nous nous assurerons que la proportion du loyer et des
charges dans le budget des familles n'excède pas 20%
de leurs revenus.

 

Pour la création d' un service public national et décentralisé
du logement, de l' habitat et de la ville
qui se déclinera en 4 volets :
• Un pôle public nancier, appuyé sur la Caisse des Dépôts et Consignations,
pour nancer le logement social.
• Un pôle public de la construction, pour casser le monopole des Majors
du BTP et permettre l'abaissement des loyers et des charges.
• Une agence nationale foncière et décentralisée au niveau des régions, dotée de fonds
d'intervention importants, pour lutter contre les spéculations du sol par une maîtrise
publique des sols via des baux emphytéotiques et pour inciter à la construction de
logements sociaux dans toutes les communes.
• Des outils publics à vocation publique dont la mission serait de mettre en oeuvre
localement le droit au logement avec une gestion démocratisée, consolidée
par une représentation renforcée et majoritaire des élus locaux, des représentants des
salariés, des associations et usagers bénéciant de nouveaux droits de décision et de
contrôle.
Nous agirons pour une application résolue de la loi SRU élargie
en remontant à 30% en zone de tensions et à 25% sur le reste du territoire le seuil
minimal de logements sociaux ; dans les communes ne respectant pas la loi SRU,
tout programme de construction de plus de 10 logements devra respecter le quota
de 50% de logements sociaux.
En cas de refus, le préfet pourra prendre d'autorité les dispositions nécessaires.
Nous relèverons le plafond du Livret A à 20.000 euro,
la majoration de 0.55% de la contribution des employeurs à l'eort de construction
pour établir un vrai 1% logement.
Nous taxerons la spéculation financière et immobilière avec une "taxe de contribution
logement"
.

Nous agirons sur la généralisation des normes environnementales, dans l'ensemble
du parc d'habitation public comme privé
.

Mis à jour (Lundi, 26 Mars 2012 23:56)

 
Recherche
Qui est en ligne ?
Nous avons 5 invités en ligne
TRACTS

tract_semaine